© Studio 29

Actualités du projet :


Semaine de l'éconavigation en Bretagne

Le réseau EcoNav organise cet événement du 30 mai au 5 juin 2016 en Bretagne et à Nantes. Fédérateur et unique, il est l'opportunité de sensibiliser aux enjeux du développement durable et d'inciter à adopter des comportements responsables.  Le réseau Econav et ses partenaires invitent l'ensemble des acteurs de l'éconavigation à se mobiliser et faire connaître leurs actions en s'inscrivant sur leur site.

Que faire des bateaux de plaisance hors d'usage ?

Le réseau EcoNav s'est associé au SIOCA -Syndicat intercommnal Ouest Cornouaille Aménagement pour organiser une collecte mutualisée de bateaux de plaisance hors d'usage. Il a mené une étude sur ce territoire pour recenser les bateaux de plaisance hors d’usage (BPHU) en 2013 :1 tous les 2 km. La présence de ces épaves sur les quais, dans les chantiers, voire les jardins, ne fera qu’augmenter à l'avenir. Un problème pour les paysages et l’environnement, qui pourrait se transformer en potentiel économique si le recyclage est facilité.

Les évolutions prévues dans la Loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte devraient apporter des réponses en termes de financement avec la mise en place d'une éco-contribution et de l'attribution d'une part du droit de francisation et de navigation.

Développer l'Econavigation

EcoNav a pour ambition de promouvoir une navigation durable : une éconavigation. Ce concept touche l’ensemble des options écologiques pour la construction, l’utilisation, l’accueil et la fin de vie des bateaux de pêche, de plaisance, de transport et de service. L’objectif d’EcoNav est d’inciter professionnels et décideurs à promouvoir et développer des solutions plus propres et d’encourager les usagers à les utiliser.

Basée à Douarnenez, l'association EcoNav rassemble une centaine de membres sur tout le territoire français et  reste fortement impliquée en Bretagne. Plus de 40% des membres sont des entreprises de moins de 10 salariés. Des associations sont également investies dans le réseau EcoNav.

L'association s’est lancée dans l’élaboration d’un cahier des charges de l’éconavigation qui a mobilisé les acteurs spécialisés dans trois grandes thématiques : bateaux et équipements, pratiques et comportements à terre et en mer, ports et abris. Elle a édité le guide EcoNav pour un bateau responsable.

Une reconnaissance nationale

Ces actions font d’EcoNav une organisation reconnue au niveau national, membre du Conseil d’Orientation de la Recherche et de l’Innovation pour la Construction et les Activités Navales (CORICAN).

Soutenue par la Région Bretagne et l'ADEME, EcoNav s’engage à conforter son réseau et apporter des solutions à la mise en pratique de la protection de l’environnement maritime sur le territoire breton selon quatre axes:

  • Favoriser l’éco-innovation : développer l’éco-conception dans la construction navale, cycle de vie, recherche et développement, création d’outils, mise en place d’une filière de gestion de fin de vie de navires à l’échelle régionale ;
  • Valoriser  les pratiques respectueuses de l’environnement et sensibiliser à la fois les entreprises et les usagers : accompagner des chantiers, sensibiliser le jeune public, communiquer, impliquer les acteurs et les utilisateurs ;
  • Influer et mobiliser les décideurs : présence dans différentes commissions régionales et nationales, lobbying, incitation aux nouvelles technologies et pratiques.

Modifié le


Partagez ce contenu