Les fermes aquacoles marines et continentales : enjeux et conditions d’un développement durable réussi

La France importe 86 % des produits aquatiques qu’elle consomme. Pour le Conseil Economique et Social et Environnementale (CESE), la reconquête des différentes formes d’élevages aquacoles constitue par conséquent un enjeu majeur pour notre pays qui possède de nombreux atouts : une vaste zone exclusive économique maritime, des réseaux hydrographiques très étendus, des outils de recherche de pointe, des formations de qualité et des professionnels encore en nombre. Dans cet objectif, le CESE formule de nombreuses préconisations, globales et pour chaque filière, afin de réunir les conditions d’un développement réussi pour une aquaculture durable.

Lire la synthèse

Lire le rapport


Filières pêche et aquaculture françaises

FranceAgrimer vient de publier les chiffres clés 2017 de la pêche et de l’aquaculture en France. On y apprend par exemple que le nombre de marins pêcheurs embarqués sur les navires français en 2015 (marins de toutes nationalités) sont 16 236 dont 4800 pour la Bretagne. Parmi ces marins, 9003 personnes travaillent pour la petite pêche côtière soit plus de 55%.

FranceAgrimer chiffre clés 2017 Aqua pêche Avril 2017


Rapport sur la filière des énergies maritimes

Le Cluster Maritime Français, en lien étroit avec le Syndicat des Énergies Renouvelables (SER) et le Groupement des Industries de Construction et d’Activités Navales (GICAN), a souhaité montrer un premier bilan de la réalité de la filière des énergies de la mer et de ses potentialités. Pour ce faire, ils ont créé l’Observatoire des énergies de la mer qui a pour objectif de fédérer cette filière et ont confié les travaux de recherche, de construction des questionnaires, de recueil des données, d’analyse et de présentation au cabinet C2Stratégies et Bluesign.

On y apprend par exemple que cette filière a permis la création de plus de 2000 emplois en France jusqu’en 2016, que 57% de ces emplois concernent l’éolien posé et que 142 ont été recensés en Bretagne. Par ailleurs, le chiffre d'affaires généré en 2016 par l'activité des entreprises prestataires ou fournisseurs des énergies de la mer avoisine les 586 millions d'euros alors que ces mêmes entreprises ont investi près de 920 millions d’euros depuis la création de la filière en 2007.

Rapport Obs. des Energies de la Mer mars 2017


Monographie Nord Atlantique - Manche Ouest

La Direction interrégionale de la mer Nord Atlantique-Manche Ouest présente les chiffres de l’année 2015 de l'activité économique maritime de la façade de l’interrégion. Ces chiffres permettent d'avoir une photographie écnomique des régions et des départements à l'échelle de la façade et également d'avoir des points de comparaison d'une année sur l'autre.

Monographie 2015 façade NAMO Janvier 2017


L’économie maritime dans le grand territoire Rennes – Saint Malo

Rennes et Saint Malo sont engagées dans une démarche de coopération depuis 2009 afin d’identifier leurs complémentarités, de susciter des croisements de filières notamment en matière d’économie maritime car c’est un secteur porteur d’emplois et d’innovations. Toutefois, l’économie maritime est une filière mal connue c’est pourquoi les 2 collectivités ont demandé cette étude à l’AUDIAR, menée en lien avec Rennes Atalante et le Pôle Mer Bretagne Atlantique.

On y apprend que ce secteur recense environ 9300 emplois en Ille et vilaine dont 85% sont basés sur Rennes Métropole ou Saint-Malo Agglomération. Cela correspond à environ 2500 emplois pour le marché de la mer Rennais et 31 % de ces emplois sont dans le secteur du numérique : radar, sonar, cartographie, sondeurs, capteurs, l’électronique, drones…

Obs eco mer Rennes St malo Audiar 10 2016


Retombées économiques du nautisme en Bretagne

En partenariat avec la Fédération des Industries Nautiques (FIN), la Région Bretagne a mandaté Bretagne Développement Innovation (BDI) pour réaliser une étude sur les retombées économiques du nautisme dans la région.

En 2015, avec la FIN, le Conseil départemental du Morbihan a mis au point une méthodologie qui a permis de mesurer les retombées du nautisme en ajoutant les achats et services associés. Reprenant cette méthode, BDI a élargi l'étude à la Bretagne dans les trois grands domaines : l'industrie, commerce et services, les ports de plaisance, les pratiques sportives et de loisir. Au total, l'étude comptabilise plus de 1 Milliard d'euros de chiffre d'affaires issus de ces activités, 7 440 emplois et 745 Millions d'euros de retombées indirectes. Elle propose un chiffrage par activité et par département, ainsi qu'un focus sur Brest 2016 et la course au large. 

BDI - Retombées économiques du nautisme en 2015


Quand les femmes officiers parlent de leurs métiers

L'ENSM et Armateurs de France sont engagés dans l'égalité professionnelle entre hommes et femmes, le développement de la mixité professionnelle et la sensibilisation des lycéennes aux métiers de la marine marchande.

Ils ont souhaité réunir des témoingnages de femmes qui parlent de leurs métiers avec passion, dans lesquesls les mentalités ont évolué et où les responsabilités ne manquent pas.

Marine marchande : les femmes officiers à l'honneur


Pôle Mer Bretagne Atlantique : Livre de bord des projets labellisés

(6ème Edition) Le pôle mer Bretagne Atlantique, depuis 2005, a accompagné 231 projets en appuie R&D (recherche de partenariats et de financements, communication, industrialisation, commercialisation) pour un budget de 757 Mions d'€ sur des marchés à forts potentiels : Sécurité et sûreté en mer ; naval et nautisme ; ressources énergétiques et minières marines ; ressources biologiques marines ; environnement ; aménagement du littoral ; ports, infrastructures et transport maritime.

Cette édition regroupe donc l'ensemble des projets, leur description, les partenaires, les financeurs, le budget, le tout, classé par domaines. Il contient également des Investissements d'avenir qu'à soutenu le Pôle Mer Bretagne Atlantique ainsi que l'ensemble des formations qu'il a labellisé

 Livre de bord des projets labellisés Pole Mer B.A


Le plan micropolluants 2016-2021

Les précédents plans d’action étant arrivés à leur terme, un plan unique, le «plan national micropolluants», a été élaboré pour la période 2016-2021 pour réduire les émissions de polluants et préserver ainsi la qualité des eaux et la biodiversité.

Il a pour but de protéger à la fois les eaux de surface continentales et littorales, les eaux souterraines, le biote, les sédiments et les eaux destinées à la consommation humaine, afin de répondre aux objectifs de bon état des eaux fixés par la directive cadre sur l’eau (DCE) et participe également à ceux de la directive cadre stratégie pour le milieu marin (DCSMM) en limitant l’apport de polluants via les cours d’eau du milieu marin...

Lire la suite

Plan micropolluants 2016- 2021


L’Atlas mer et littoral du département du Finistère

Depuis 2 ans, le conseil départemental du Finistère travaille sur cet atlas en partenariat avec de nombreux experts. C’est parce qu’il est le département français qui compte le plus de linéaire côtier que le Finistère a souhaité recenser ses caractéristiques physiques, économiques, son patrimoine naturel et culturel, sa population…afin de contribuer à une meilleure connaissance et à un partage des enjeux littoraux au service de tous. Il constituera ainsi un outil d’aide à la décision pour les acteurs et les élus du département dans la stratégie départementale mer et littoral qui sera débattue en 2017.


Les filières pêche et aquaculture en France

France AgriMer publie les derniers chiffres des filières pêche et aquaculture en 2014 et 2015. On y apprend, par exemple que la consommation de ces produits 34 kg par habitant en 2014 et que les ménages ont dépensé plus de 7 milliards d'euros en 2015. La Bretagne arrive nettement en tête pour la vente de pêche fraiche et congelée avec 208 000 tonnes vendues par les bateaux de la région.


Etude sur l'économie maritime bretonne

Dynamiser la relation emploi-formation au sein des entreprises de l'économie maritime, c'est l'objectif de l'Etude consacrée à l'économie maritime bretonne emploi-formation, menée depuis 2015 par Agefos PME Bretagne. Une 1ère phase a permis d'élaborer un portail par secteur d'activité afin de mieux cerner l'état des connaissances sur le sujet.

La phase 2 étudiera les possibles passerelles interprofessionnelles, et estimera les besoins actuels et futurs en matières de compétences.


Départements : 12 objectifs pour le climat

L'Assemblée des départements de France (ADF) a publié le 3 décembre 2015 un document détaillant ses propositions d'action pour le climat. Elle présente aussi des expériences pilotes menées par des départements.


Monographie Nord Atlantique – Manche Ouest

Chaque année la Direction Interrégionale de la mer Nord Atlantique – Manche Ouest propose un bilan chiffré sur les activités maritimes de la façade NAMO. Cette édition concerne l’année 2014.


Etat des lieux « Mer et littoral »

CGDD

L’état des lieux "Mer et littoral", produit par le Commissariat Général au Développement Durable et publié en septembre 2015, répond à un double objectif :

  1. fournir un rapport triennal, en concertation avec le Conseil National de la Mer et des Littoraux (CNML), sur l’application de la loi "Littoral" et les mesures spécifiques prises en faveur du littoral, déposé devant le Parlement ;
  2. étendre cette analyse aux espaces et aux activités maritimes pour fournir un "état zéro" constituant le socle de l’élaboration de la Stratégie Nationale Mer et Littoral (SNML), en complément des travaux des assises de la mer et du littoral de 2013.

Les rapports du CESER de Bretagne

La section mer littoral du Conseil économique, social et environnemental de Bretagne, produit régulièrement des rapports sur les enjeux maritimes. Les derniers rapports :


Le sentier du littoral

Etude du CGDD et du Cerema - Juin 2015

La France métropolitaine compte déjà 4600 km de sentiers côtiers et en aura 6000 km à moyen terme. La Bretagne dispose à elle seule de 46 % des sentiers, soit 2763 km.

Le Commissariat Général au Développement Durable (CGDD) et le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema) ont collaboré dans le N°204 de la publication "Le point sur" "Le sentier du littoral", pour réaliser un panorama des sentiers du littoral. L'étude souligne que l'information délivrée sur les sites donne l'occasion aux promeneurs de se sensibiliser à la préservation des milieux.


Produits aquatiques

Rapport au Parlement - Avril 2015

En 2013, la France a importé l’équivalent de 2 millions de tonnes de produits aquatiques destinés à la consommation humaine, et en a exporté 380 000 tonnes. Le déficit de la balance commerciale pour ces produits s’élevait alors à 3,6 milliards d’euros.

Le rapport au Parlement de l’observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires comprend un volet produits aquatiques, qui donne à voir les évolutions dans ce secteur.Chaque français consomme 34 kg de produits aquatiques par an (équivalent poids vif), dont 25 kg de poisson, et la tendance est à la hausse. Parmi les circuits de distribution, les grandes et moyennes surfaces tiennent une place prépondérante avec 60% des ventes. En 2014, le prix moyen des premières ventes déclarées en halle à marée a progressé de 1 % par rapport à 2013 (3,03 €/kg), permettant une hausse de leur chiffre d’affaires à 630 millions d’euros, après deux années de recul.

 

 

Modifié le