Habitat d'hermelles

Habitat d'hermelles Stanislas Dubois

Actualités du projet :


Sciences marines participatives

Les scientifiques de l’Ifremer comptent sur la participation du grand public pour leur signaler la présence d’hermelles sur le littoral par le biais du site internet dédié http://www.honeycombworms.org/Signalez-la-presence-d-hermelles

2 conférences grand public sont proposées par Stanislas Dubois qui suit ce projet (entrée libre et gratuite) :

"Les hermelles, le rôle écologique de ces vers marins" le mercredi 14 juin 2017 à 15h30 au Centre Ifremer Bretagne Plouzané

"Vie et rôles écologiques d'un petit ver marin original, l'hermelle" le mardi 12 septembre à 20h30 à Océanopolis Brest

Ce projet consiste à répertorier la présence du ver marin Sabellaria alveolata du sud du Portugal à l’Ecosse afin d’établir une cartographie et d'étudier son habitat et son effet sur l’environnement. Le projet est piloté par Ifremer Bretagne à Brest et financé par la Fondation Total.

Un ver capable de lutter contre l’érosion côtière…

Un vers de 3 cm appelé communément hermelle est capable de construire des récifs en collant du sable et des fragments de coquillage ensemble. Les chercheurs ont pu démontrer que ces excroissances non seulement permettaient d’abriter une grande biodiversité mais servaient de rempart contre l’érosion car ses constructions agglomérées peuvent former de véritables récifs de plusieurs mètres de haut et de plusieurs kilomètres carrés.

…et d’abriter une biodiversité riche

Les scientifiques ont pu démontrer que le nombre d’espèces présentes sur les récifs d’hermelles était jusqu’à 10 fois plus important du fait qu’elles viennent s’y abriter et s’y nourrir. Par ailleurs, c’est un ver filtreur qui vit en très forte densité, parfois plus de 30 000 individus par m2 et qui contribue donc au bon fonctionnement de la baie ou il se développe.

Modifié le


Partagez ce contenu