Carte de la rade de Brest

Carte de la rade de Brest

Actualités du projet :


Un atelier maritime le 29 juin 2017

Le conseil de développement de la Métropole et du Pays de Brest organise un atelier maritime qui s’adresse à tous pour recenser les atouts et les faiblesses de l’économie maritime dans le Pays de Brest.

Quelles sont les opportunités et menaces concernant le développement des emplois liés à la mer ?

Quelles sont les politiques, stratégies ou actions à mettre en place pour l'avenir de l'économie maritime dans le Pays de Brest ?
Un questionnaire destiné à préparer cet atelier est à compléter pour le 20 juin au plus tard. Vous pouvez choisir de 1 à 5 secteurs d'activités liées à la mer que vous connaissez le mieux ou pour lesquels vous considérez qu’il y a le plus d’enjeux.

Questionnaire

La rade de Brest s’étend sur une superficie de 180 km2 et 25 communes la bordent. En 2015, le conseil de développement a engagé une réflexion sur les enjeux de développement de la rade de Brest suite à un constat : c'est un espace maritime qui mérite d’être valorisé mais de quelle manière ? Un groupe de travail s’est constitué pour entamer une réflexion en lien avec les acteurs majeurs de la rade sur la base d’auditions. La réflexion s’est également appuyée sur une étude du Master2 MIDTE de l’UBO, un ensemble de cartographies de l’ADEUPa (Agence d'Urbanisme du Pays) de Brest et une esquisse d’étude comparative des modes de gestion de plans d’eau remarquables.

Les travaux du groupe de travail sont partis d’un constat partagé par les acteurs auditionnés : la rade de Brest dispose d’un patrimoine géographique, historique, culturel, écologique et économique de grande qualité, d’un potentiel méconnu du grand public et sous exploité. En conséquence, il a préconisé la mise en place des mesures suivantes :

  • élaborer une stratégie de développement globale et de mise en valeur de la rade. Les bases thématiques déjà identifiées sont la qualité de l’eau, l’éducation à la mer, la valorisation des traditions maritimes (fêtes, ports…), les atouts naturels et patrimoniaux par la création d’un label « rade ». Cette stratégie entend favoriser une plaisance itinérante des ports historiques « le tour de la rade » qui engendrerait d’entretenir les cales, maintenir les services dans les ports…
  • penser une gouvernance adossée au Pays de Brest
  • créer un lieu de gestion dans lequel il y aurait une assistance au montage des dossiers, des actions commerciales, économiques et touristiques coordonnées et mutualisées et ou les problèmes pourraient être discutés. Ainsi les collaborations entre acteurs/usagers de la mer seraient favorisées et le caractère d’espace multi activité de la rade en serait renforcé.

Les communes concernées par les enjeux futurs de la rade se sentent à un tournant de son histoire. Les activités militaires sont encore fortement présentes pour le moment, pour autant, elles ont tendance à décliner. Elles souhaitent désormais orienter leurs activités vers des secteurs plus porteurs comme le tourisme, les loisirs, les énergies marines renouvelables ou la recherche en sciences de la mer.

Modifié le


Partagez ce contenu