© Studio 29 - Concarneau

Préserver les atouts maritimes de la Bretagne

La zone côtière est à la fois une chance et une responsabilité pour la Bretagne : une chance parce que c’est un territoire attractif au fort potentiel économique, social, naturel et culturel, encore largement à explorer ; une responsabilité car elle subit une dégradation rapide à laquelle il faut faire face. Pour que la proximité avec la mer reste un atout pour la Bretagne, la « Charte des espaces côtiers bretons » entend fixer les règles d’une gestion nouvelle associant tous les acteurs de la zone côtière. 

Une démarche participative a été engagée fin 2006 : 4 forums, un questionnaire en ligne et une enquête d'opinion ont permis de mieux cerner les enjeux. Une seconde phase de concertation a permis d'identifier les 10 chantiers phares Le document a été adopté par le Conseil régional en décembre 2007.

En 2013, plus de 120 acteurs avaient adopté la charte : collectivités, associations, institutions...Voir la liste des signataires.

La Charte des espaces côtiers bretons a prévu la mise en place d'outils :

La Région soutient les initiatives des acteurs qui contribuent à relever les défis identifiés dans la Charte. Voir les projets pilotes.


 La zone côtière, c’est quoi ?

Espace de rencontre entre la terre et la mer, la zone côtière se compose à la fois de territoires marins et terrestres qui partagent les mêmes enjeux même s’ils ont chacun leur singularité. Plus qu’un simple trait, c’est un espace à géométrie variable dont les limites se définissent en fonction de l’enjeu ou du problème posé et des réponses à apporter. Aussi, pour exploiter les atouts du littoral tout en veillant à le préserver, la gestion intégrée des zones côtières invite à prendre en compte un espace élargi que l’on nomme zone côtière. La zone côtière est donc composée de territoires terrestres et marins qui partagent certes les mêmes enjeux, mais sont uniques de par leurs richesses et leurs spécificités.

La Bretagne entière comme zone côtière : La charte des espaces côtiers bretons considère la Bretagne dans son ensemble comme une zone côtière et regarde, côté mer, jusqu’à la limite des 12 milles marins (un peu plus de 20 km).


Et la gestion intégrée de la zone côtière ?

La gestion intégrée de la zone côtière (GIZC) est une déclinaison directe du développement durable en zone côtière. Le concept de GIZC s’est concrétisé lors de la convention de Rio de Janeiro, en 1992. Le chapitre 17, l’un des plus conséquents de l’Agenda 21, fait du concept de GIZC la démarche qu’il convient de privilégier pour tendre vers le développement durable des zones côtières.

La gestion intégrée de la zone côtière s’intéresse aux différentes dimensions : environnementales, économiques, sociales de la zone côtière. Elle vise à intégrer des enjeux paraissant souvent opposés dans une démarche commune de gestion et de développement. La participation des acteurs de la zone côtière à sa gestion est l’un de ses principes de base de cette démarche. Voir le décret du 24 juin 2013.

La Bretagne est la région où cette démarche s'est le plus développée avec le soutien de la Région, de l'État et de l'Union Européenne. Voir les fiches projets.

Modifié le